Projets

Image1

 

Outre les actions habituelles de soutien, de formation, de conseil, d’apports en matériels et en équipements, de parrainage, …etc, l’Association est engagée dans trois projets importants.

La Maison de la Femme

news

La Maison de la Femme est sortie de terre !

voir à la rubrique [informations]

Si pour Jean Ferrat, La femme est l’avenir de l’homme, ceci est encore plus vrai en Afrique. A chaque mission, nous constatons une présence plus affirmée des femmes. Certes cette évolution est lente, mais elle est réelle. L’idée est de mettre à leur disposition une maison commune où l’ensemble de leurs activités seraient regroupées, en tenant compte des contraintes que certaines activités imposent notamment en matière d’hygiène pour la fabrication de produits alimentaires. Nous avons commencé à travailler sur des plans avec un entrepreneur de la ville qui doit soumettre cet avant- projet sommaire au responsable de la Commission Développement de la commune prochainement. Notre objectif est que ce projet soit inscrit dans le budget communal 2019 pour sa réalisation courant 2019.

MF

MF avant   MF arrière

stade d’avancement du projet tel qu’en février 2018

 

La Maison pour les jeunes

Pour l’instant, le soutien scolaire et le travail personnel des élèves parrainés se fait dans une salle de classe de l’école. Au fil des années leur nombre va croître, nous allons continuer à abonder le fonds documentaire, le stockage demandera des armoires supplémentaires. Il faut donc envisager la construction d’une structure mieux adaptée qu’une salle de classe de primaire avec des tables bancs faites pour de jeunes enfants. Cette demande n’est pas nouvelle.

NB : ces 2 projets, soutenus et demandés par les villageois, figurent dans le plan communal de développement (PCD) 2018/2021 de la ville de Ouahigouya, ce qui signifie un appui financier possible de la commune… si les fonds prévus pour ce PCD sont récoltés.

 

Une structure pré scolaire « sorte de maternelle »

Pour favoriser l’intégration des jeunes écoliers ruraux au CP, le projet d’une structure d’accueil préscolaire a été évoqué lors de notre réunion avec le Maire de Ouahigouya et les Inspecteurs. Au niveau du village ce projet est accueilli favorablement. Cette piste de travail a été bien accueillie par les Inspecteurs mais reste un projet à moyen terme qui demandera un appui réglementaire et financier institutionnel.

Ces trois projets s’inscrivent dans le droit-fil de la philosophie de notre Association : utilité réelle des équipements, assurance aux villageois de la continuité de notre soutien pour le progrès des enfants, l’autonomie des femmes, le développement économique et la lutte contre la pauvreté.

baobab

 

⇑ haut de page ⇑

 

Historique

Image1

Cette jeune Association à but humanitaire fut créée en juillet 2009, après  un voyage effectué en février 2009 avec des apprenties d’un centre de formation professionnelle, dans le cadre d’un stage de découverte professionnelle et de développement culturel et citoyen, avec l’appui du Conseil Régional d’Île de France.
Au cours de ce voyage, l’évidence s’imposa : Il fallait redonner espoir à la jeunesse du Burkina-Faso.  Le développement de l’Afrique et de ses populations passait par l’accès à l’eau potable, la sécurité, la santé, ainsi que l’éducation permettant à la jeunesse d’apporter au pays compétence et dynamisme. Par ailleurs, les femmes étaient à l’évidence une force devant être encouragée, accompagnée, développée, ce mouvement passant par une éducation renforcée et l’aide à la mise en oeuvre d’une autonomie économique.

20170203_104651

Catherine Floquet, Jean-Pierre Gril et leurs amis décidèrent alors de créer Les Enfants de Lilligomdé, association a but humanitaire, afin d’aider ce village dans le développement de son école primaire, lutter contre la déscolarisation, surtout des filles, du collège au lycée, et apporter une aide au développement durable du village.

L1    burkina4

Au fil des années, les actions se sont diversifiées, répondant ainsi aux nécessites réelles de la population et aux attentes des habitants et des autorités du village.

       IMG_1298

La philosophie des interventions de l’Association est simple et n’a pas varié depuis sa création : Ne pas faire à la place des habitants, mais faire avec eux. Ne pas juger depuis la France de ce que devaient être les priorités locales. Ne pas imposer des solutions trop théoriques, trop compliquées, trop coûteuses. Responsabiliser les acteurs locaux. Proposer plutôt qu’imposer. Aider les habitants à prendre des décisions plutôt que décider à leur place. Accompagner les habitants de Lilligomdé dans leur développement.

burkina6

baobab

Au vu des méthodes employées et des résultats obtenus au fil des années, l’Association a reçu des aides précieuses de la part des entités et organisations suivantes :

Au Burkina Faso

Lilligomdé : APE, ADAEL, Groupement Féminin, Comité suivi Collège et Lycée, CVD.

Ouahigouya : Mairie, Inspection, Centre Persis, Gameg, Groupement NAAM, Treboul Ouedraogo.

Ouagadougou : Association des guides Burkinabés, Ambassade de France

En France

Mairie de Gif sur Yvette, Mairie de Belle-Eglise, ​MJC de Gif Sur Yvette, ​Centre Culturel de Belle-Eglise, ROTARY Club de Saint Laurent du Var, Compagnie FESTHEA, Credit Mutuel de Bures sur Yvette, PIF Enfants du monde​.

Qu’ils soient ici remerciés.

bur4

baobab

 

⇑ haut de page ⇑

 

Comptes-rendus de voyages

Image1

 

Image1

Résumé

Les axes principaux de ce voyage ont été :

  • L’école du village avec la continuation des actions pérennes.
  • La santé des enfants avec le problème de l’eau du puits polluée et la mise en place d’une visite médicale scolaire pour les élèves de CP2 et CM1.
  • Les Femmes du village avec l’inauguration de la Maison de la Femme (MDF), la mise en place du Comité de Gestion (COGES) de l’Association des Femmes Burkinabè de LILLIGOMDE (AFBL), a validation de leur projet de fabrications et la mise en place de « causeries » sur l’hygiène et la santé des femmes et des filles.
  • La Banque Alimentaire qui est bien garnie ce qui, en cette période difficile, va permettre aux villageois d’acheter des céréales à bon prix alors que sur les marchés les prix flambent.
  • La rencontre avec le Comité de Suivi des élèves parrainés au collège et au lycée et la mise en place du soutien scolaire pour les élèves de 3ème en français, maths-physique chimie et anglais, pour les élèves de terminale littéraire en français et anglais.
  • La rencontre avec les étudiants qui leur a permis de nous dire leurs difficultés, leurs résultats, leurs envies, leur avenir en termes de poursuite d’études ainsi que leur volonté d’arriver à décrocher des diplômes grâce à l’appui de l’association. Cette longue rencontre nous a conforté dans le bien-fondé de notre aide aux étudiants mais nous met devant de nouvelles responsabilités vis-à-vis de ces étudiants, aujourd’hui au nombre de 9 mais avec 16 jeunes entre la seconde et la terminale, nous aurons très rapidement 15 jeunes à aider avec des poursuites d’études longues.
  • La rencontre avec les Autorités locales, Gouverneur de la Région du Nord, Haut-Commissaire et les Autorités nationales sur OUAGA, le Chef de Cabinet du Ministre de l’Education Nationale, le Ministre de l’Agriculture, le Responsable de la sécurité intérieure à l’Ambassade de France. Tous les responsables burkinabè ont apprécié les actions menées depuis 10 ans en quantité et qualité ainsi que notre approche humaine d’écoute et de partage avec les différentes composantes de la population. Tous nous ont assuré de leur soutien et souhaitent recevoir un dossier sur nos 10 ans d’actions pour une reconnaissance par les instances burkinabè de la Coopération. Avec le responsable de l’Ambassade nous avons abordé la problématique sécuritaire.

Malgré les conditions sécuritaires inquiétantes, ce voyage s’est une fois de plus déroulé sous le signe de l’efficacité, de l’optimisme, de la volonté, de l’amitié et de la confiance réciproque.

Vous pouvez télécharger, lire et imprimer le compte-rendu intégral de ce voyage en cliquant sur ce lien : CR MISSION 24 février 03 mars 2020

 

 

CR oct nov 2019

Résumé

L’ambiance au village a été particulièrement chaleureuse, amicale, studieuse et notre présence très appréciée compte-tenu des événements qui secouent le pays.

ACTIONS ET RENCONTRES

L’ECOLE DU VILLAGE

Entretiens avec l’équipe pédagogique de l’école : L’école se situe au 3èmerang au niveau de l’académie.

Matériel et équipement : Nous poursuivons la fourniture de petits matériels pédagogiques et livres.

Electrification : L’électrification permet aux élèves de faire leurs devoirs et de suivre les cours de soutien pour les plus grands.

Hygiène-santé-assainissement : Le lavage des mains est maintenant systématique. Nous avons apporté brosses à dents et dentifrice..

Cantine : Nous poursuivrons l’achat des denrées de base ainsi que la diversification alimentaire.

LES ÉLÈVES PARRAINÉS AU COLLÈGE ET AU LYCÉE

Les résultats de cette année scolaire ont été satisfaisants: 64,5 %des élèves passent en classe supérieure contre 59 % l’année dernière. Le taux de réussite au BEPC a été identique aux résultats au plan national. Le taux de réussite au BAC a été de 100%. Les cours de soutien mis en place et financés par l’association ont été bien suivis et ont porté leurs fruits. Cette année 79 enfants sont parrainés, de la 6e à la terminale.

Nous avons continué à abonder le fonds documentaire du village.

Le soutien scolaire sera renouvelé et mis en place à partir de février en français. Les jeunes en formation professionnelle ont intégré la fonction publique et exercent leur métier d’institutrice.

2 étudiants bénéficient du soutien financier d’un parrain et d’une marraine qui prennent en charge les frais au-delà des possibilités de l’association.

Nous sommes en recherche de parrains ou marraines accompagnant(e)s pour 6 nouveaux étudiants et une nouvelle étudiante.

GROUPEMENT DES FEMMES.

Nous avons participé à la fabrication du savon et du soumbala. Les documents de fabrication et de recettes sont bien tenus et fidèles à leurs dires.

LA MAISON DE LA FEMME

Mais ce séjour avait pour but la finalisation de la construction de la Maison de la Femme sur laquelle nous sur laquelle nous avons travaillé avec les femmes du village depuis un an environ. Le bon de commande a été signé entre notre association et le constructeur, nous avons solennellement participé à la pose de la première pierre. Cette construction a pour but de mettre à disposition des femmes du village un local adapté à toutes leurs activités de fabrication actuelles et à venir et actuelles et contribuer à l’amélioration de leur condition de vie à travers des activités génératrices de revenus.

Nous avons pu mesurer avec une grande satisfaction le travail que tous réalisent avec beaucoup de sérieux.

AU NIVEAU GLOBAL DU VILLAGE

La fin de la mission a été l’occasion de réunir l’ensemble des villageois pour que chacun rappelle son rôle, son périmètre d’actions, les moyens de chacun dans un souci de transparence, de respect mutuel et d’efficacité. Grace à la générosité de nombreux donateurs nous avons apporté des cadeaux pour les femmes, les hommes et les enfants.

LES PARTENARIATS SCOLAIRES

Partenariat entre l’école de Lilligomdé et le centre de loisirs de la Plaine à Gif sur Yvette :

Les enfants de Gif ont réalisé plusieurs jeux de mémory pour les enfants de l’école et nous avons joué avec eux à plusieurs reprises.

Partenariat entre l’école de Lilligomdé et l’école de l’Orangerie de Bonnelles (Yvelines) :

Depuis octobre 2014 les enfants des 2 écoles correspondent, font des dessins, échangent des cadeaux.

RENCONTRES INSTITUTIONNELLES

Dans le cadre du tour cycliste du Faso dont Ouahigouya était ville-étape, nous avons rencontré le Président de la Fédération de cyclisme du Burkina, le Gouverneur de la Région avec le Ministre de l’agriculture parrain de l’épreuve.

Vous pouvez télécharger, lire et imprimer le compte-rendu intégral de ce voyage en cliquant sur ce lien :  CR voyage du 24 octobre au 03 novembre 2019 –

 


 

CR7

Une fois de plus, les relations humaines ont été très riches. L’ambiance au village a été particulièrement chaleureuse, amicale et sincère. Nos interlocuteurs ont souligné notre fidélité et notre constance, alors que les événements locaux et l’insécurité ont fait fuir les autres organisations humanitaires.

Résumé

. Entretiens avec les autorités locales concernées.

. Entretiens avec l’équipe pédagogique de l’école

. Distribution de matériel pédagogique et de fournitures scolaires.

. Supervision des parrainages scolaires.

. Participation à la vie et au développement du Groupement des Femmes

. Poursuite des démarches (administration, autorités locales, entrepreneur…) conduisant à la réalisation de la Maison de la Femme.

. Poursuite des partenariats scolaires.

Vous pouvez télécharger, lire et imprimer le compte-rendu intégral de ce voyage en cliquant sur ce lien :  CR voyage du 4 au 13 février 2019

 

CR6

Cette mission s’est réalisée selon le cadre et la philosophie qui sont les nôtres depuis bientôt 10 ans et comme à l’accoutumé les relations humaines ont été très riches et sincères pour notre plus grand bonheur. L’ambiance au village a été particulièrement chaleureuse, amicale et sincère.

Résumé

. Présence et soutien lors du décès de la mère de Souleyman le professeur d’anglais encadrant et assurant le soutien scolaire.

. Entretiens avec l’équipe pédagogique de l’école

. Organisation d’une visite médicale scolaire

. Supervision des parrainages scolaires.

. Participation à la vie et au développement du Groupement des Femmes

. Poursuite des démarches (administration, autorités locales, entrepreneur…) conduisant à la réalisation de la Maison de la Femme.

. Renforcement des partenariats scolaires.

Vous pouvez télécharger, lire et imprimer le compte-rendu intégral de ce voyage en cliquant sur ce lien : cr-voyage-du-8-au-22-octobre-2018

 

CR2

Résumé

. Deux décès sont intervenus au village, lors de la mission. L’association s’est bien évidemment associée aux cérémonies.

. Visite très poignante à une école d’insertion de sourds-muets.

. Participation à une grande fête coutumière dans les rues de OUAHIGOUYA ainsi qu’au palais du Roi (NABA KIBA) de la Province du YATENGA.

. Audience accordée à OUAGADOUGOU par l’Empereur des Mossis, le MOGHO NABA, la plus haute personnalité coutumière du pays.

. Réunion avec les représentants du village : parents d’élèves, groupement des femmes

ACTIONS ET RENCONTRES

L’école du village : Entretien avec l’équipe pédagogique de l’école : Les enseignants ont indiqué qu’ils allaient mettre en route le projet d’apprentissage du français. Matériel équipement : Un inventaire a été réalisé pour mettre à niveau les fournitures pédagogiques de chaque classe. Des petits matériels ont été achetés pour que chaque classe ait une dotation en lien avec ses besoins. Électrification : Les derniers travaux permettant d’électrifier l’ensemble des classes devraient se faire en mars. Hygiène-santé-assainissement : Le lavage des mains est une réalité. L’environnement de l’école et les latrines sont toujours aussi bien entretenues. Le lavage des dents, malgré notre apport de brosses à dents et de dentifrice n’est toujours pas systématique. Une brosse à dents a été remise à chaque élève ainsi que du dentifrice. Au final l’association remet 2 brosses à dents par an aux élèves. Achat de savon et dotation d’essuie-mains. Cantine : Les repas sont toujours préparés à tour de rôle par les mamans du village. La diversification mise en place l’année passée est poursuivie, procurant aux enfants des repas variés. Comité de suivi des élevés parrainés collège / lycée : 71 élèves sont parrainés entre la 6ème et la terminale. Mais les élèves n’ont pas ou pas assez de livres pour travailler en classe. Face à cette situation l’association a décidé de doter le village d’un fonds documentaire constitué des livres utilisés dans les collèges et lycées ainsi que des romans que les élèves doivent étudier au collège et au lycée. Le soutien mis en place l’année passée est renouvelé cette année. A compter du mois de mars l’association financera un professeur de mathématiques, puis un le professeur d’Histoire Géo. Soutien matériel aux étudiants parrainés.

Groupements des femmes. Sur 7 groupements, 5 font l’élevage de moutons et 2 se sont spécialisés dans le petit commerce. Ces activités sont pour elles des sources de revenus non négligeables. Fabrication artisanale de savon : La production de savon liquide est régulière. Deux demandes ont été faites pour bénéficier d’une formation pour fabriquer du savon solide et pour renouveler certains outils dégradés. Fabrication du Soumbala : Un groupe de Femmes a été formé aux bonnes pratiques de fabrication. Aujourd’hui la production est régulière et les ventes se font au- delà de Lilligondé et même dans certains restaurants de OUAHIGOUYA. L’outil de production va être doublé à la demande des femmes. Elles souhaitent bénéficier de séance d’alphabétisation en français, avoir une formation pour améliorer leur vente de savon ou soumbala, avoir un local dédié …. « la maison de la Femme », afin de fabriquer et vendre dans de meilleures conditions et de rajouter des productions complémentaires comme la vente de gâteaux à base de sésame et à partir des arachides, et de presser de l’huile, leur procurant ainsi des revenus supplémentaires. (voir le menu projets)

Groupement des anciens. Les anciens souhaitent avoir un cheptel de moutons. Nous rajoutons une dotation de 100 000 FCFA (150€) complémentaire à celle d’octobre 2017 pour l’achat de moutons. .

Réunions institutionnelles. Nous avons la confirmation que le projet de notre association de mettre en place une « maison de la Femme » sur le village de Lilligomdé était inscrit dans le Plan Communal de Développement de Ouahigouya, ce qui signifie que notre association ne supportera pas seule le financement de cette réalisation. Rencontre avec des institutionnels de l’Education.

Vélo club : Apport de matériel au vélo-club de OUAHIGOUYA.

Soutien au centre médical pédiatrique PERSIS : Accompagnement auprès d’enfants brulés, jeux, lectures, dons de matériel médical.

Partenariat entre l’école de LILLIGOMDE et l’ACCUEIL DE LOISIRS DE LA PLAINE de GIF SUR YVETTE.

Partenariat entre l’école de Lilligomdé et l’école de l’Orangerie de Bonnelles (yvelines).

Partenariat entre l’Ecole Malet Isaac de Guyancourt et l’école Bangarin 2 de Ouahigouya.

Vous pouvez télécharger, lire et imprimer le compte-rendu intégral de ce voyage en cliquant sur ce lien : Séjour de février 2018

 

CR5

Vous pouvez télécharger, lire et imprimer le compte-rendu intégral de ce voyage en cliquant sur ce lien : compte-rendu de voyage -octobre 2017 – – Copie

 

CR4

Vous pouvez télécharger, lire et imprimer le compte-rendu intégral de ce voyage en cliquant sur ce lien : compte-rendu de voyage janvier-février 2017 – P H

 

CR1

Vous pouvez télécharger, lire et imprimer le compte-rendu intégral de ce voyage en cliquant sur ce lien : compte-rendu de voyage septembre-octobre 2016-2

 

CR3

Vous pouvez télécharger, lire et imprimer le compte-rendu intégral de ce voyage en cliquant sur ce lien : compte-rendu et suivi des actions octobre 2014

 

baobab

 

⇑ haut de page ⇑

Réalisations

Image1

Depuis sa création l’Association Les Enfants de Lilligomdé a réalisé, grâce à vos dons, cotisations et subventions, les actions suivantes :

 

news

La Maison de la Femme est sortie de terre !

voir à la rubrique [informations]

  • Formation à la gestion rationnelle des ressources.
  • Mise en place de règles d’hygiène, de santé et d’assainissement.
  • Fourniture de 2 ordinateurs portables et formation à Word, Excel et internet (enseignant et chef d’Etablissement).
  • Mise en place d’un partenariat entre l’Ecole de Lilligomdé et l’Ecole Elémentaire de l’Orangerie de Bonnelles (Yvelines).
  • Interventions dans certaines classes.

IMG_0966

  • Suivi des élèves (collège et lycée) et de leurs résultats scolaires.
  • Participation aux frais de soutien scolaire en maths et en français, et pour la préparation du BEPC.
  • Parrainage d’élèves spécifiques et participation à leurs frais de scolarité.
  • Achat de moutons pour le Groupement des Femmes. Achat de nourriture pour les moutons.
  • Mise en œuvre d’un projet de savonnerie. Financement partiel du projet, formation de 25 femmes à la fabrication, achat de fournitures.
  • Aide au développement des groupements de femmes afin de développer des activités génératrices de revenus.
  • Aide financière à la mise en place d’une banque alimentaire.
  • Achats des denrées alimentaires pour la préparation des repas destinés aux élèves. Ainsi, Liligomdé est la seule école de la circonscription à offrir un repas quotidien aux élèves toute l’année.
  • Participation aux travaux d’amélioration de la cuisine de l’école.

Capture21

  • Achat d’équipements, de petits matériels et fournitures pour l’école.

 

 

received_2102827993284812

  • Organisation d’une collecte des gourdes vides de compotes par un groupe d’élèves de l’école de Bonnelles, dont le produit de la vente permet l’achat de cahiers, stylos, cordes à sauter, crayons de couleur,  ballons de foot,   etc.
  • Organisation en France de soirées théâtrales au profit des lycéens et collégiens de Lilligomdé.
  • Participation à ses salons et marchés (Salon artisanal de Gif sur Yvette, Marché artisanal Africain à Bures sur Yvette, Marché de Noêl à Gif sur Yvette) avec présentation et vente de statuettes en bronzes réalisées par 2 artistes bronziers de Ouagadougou, ainsi que bijoux et boîtes en peau repoussée fabriqués par les Touaregs du nord Burkina, le tout au profit des actions de l’Association.

Capture13  bronze

Capture14  salon

  • Dotations de récompenses financières aux enseignants et achat de fournitures pédagogiques.

20170208_195501

  • Financement de l’amélioration des latrines des enseignants et stagiaires.

L2

  • Achat de brosses à dents et de dentifrice, de torchons et essuie-mains.
  • Mise en place de la diversification alimentaire pour les enfants des écoles

 

L4

  • Mise en place de l’électrification  progressive de l’école.
  • Mise en place d’un partenariat entre l’Ecole Malet Isaac de Guyancourt et l’école Bangarin 2 de Ouahigouya.
  • Achat de mobilier scolaire, de clés 3G avec des unités internet.
  • Création d’un fond documentaire pour la préparation du CEP (examen final du CM2 et d’entrée en sixième).
  • Financement d’un boulier et d’un abaque pour l’enseignement des mathématiques, ainsi que d’un globe terrestre et une grande carte de l’Afrique pour l’enseignement de la géographie.
  • Aide au vélo club de Ouahigouya (enveloppe financière, pièces détachées, vêtements divers, vélos et VTT) avec l’aide d’Alain Belouis, expert en 2 roues et ancien coureur du tour de France.

velo1   velo2

  • Aide financière au renouvellement du matériel agricole usagé.
  • Mise en place d’un partenariat entre l’école de Lilligomdé et L’Accueil de Loisirs de La Plaine à Gif sur Yvette.
  • Aide à l’organisation de micro-crédits entre les adhérentes des associations féminines.
  • Formation à la fabrication du Soumbala.

 

  • Aide financière pour l’achat de moutons pour le Groupement des Anciens.
  • Visites aux enfants hospitalisés avec lecture et jeux.
  • Dons de fournitures médicales à l’hôpital.

Capture11

Le détail de ces actions peut être consulté dans les comptes-rendus de voyages.

 

cropped-baobab2

 

⇑ haut de page ⇑

Fonctionnement

Image1

 

EFFICACITÉ ET TRANSPARENCE…

♦   Chaque année, en février et octobre, des membres de l’Association se rendent à Lilligomdé. Là, ils déterminent avec les responsables locaux et la population du village les actions à mener en priorité. Les habitants de Lilligomdé sont intimement associés aux discussions et aux décisions concernant les actions à privilégier, les objectifs à atteindre et les moyens d’y parvenir.

IMG_5474

Dans le même temps, des évaluations sont faites pour mesurer les progrès réalisés sur les projets précédemment mis en oeuvre. Des correctifs éventuels sont apportés.

♦   Entre les voyages, les membres opérationnels de l’Association sont en liaison régulière avec leurs contacts et les responsables locaux à Lilligomdé.

♦   L’Association ne finance JAMAIS la totalité des actions mises en oeuvre, pour d’évidentes raisons de responsabilisation des personnes concernées, autorités ou membres de la population impliqués.

burkina8

baobab

 

100% eur

   La totalité des sommes recueillies par l’Association (cotisations des membres, dons divers, subventions, vente d’objets de l’artisanat local,…etc) est utilisée pour les projets locaux. En effet…

     ♦   L’association ne dispose d’aucun salarié.

     ♦   Tous les membres du Bureau sont bénévoles.

     ♦   Les voyages au Burkina-Faso effectués par les membres de l’association sont entièrement effectués à leurs frais (voyage et hébergement).

     ♦    L’Association n’a aucun budget et n’effectue aucune dépense de communication ou de représentation.

Chaque euro reçu est donc utilisé localement, pour la réalisation des projets décidés conjointement avec les autorités locales et la population de Lilligomdé.

bur10

On trouvera un résumé de ce qui a été réalisé à ce jour au menu réalisations

 

baobab

 

⇑ haut de page ⇑